26 au 31 octobre 2021
29 oct. 2021

DX Quarts de Finale : Deux demi-finales / deux ambiances

Les luttes entres pays asiatiques auront donné de gros matchs pour ces quarts de finale. Quelques surprises ont étonné le public de Coubertin, comme l’élimination de la paire Praveen JORDAN ET Melati Daeva OKTAVIANTI (N°4, Indonésie). La hiérarchie sera respectée dans les autres rencontres, présageant toutefois de possibles surprises pour la finale de dimanche.

TANG Chun Man et TSE Ying Suet (N°11, Hong-Kong) et les Indonésiens Praveen JORDAN et Melati Daeva OKTAVIANTI (N°4). 

Plus rapidement que la veille les Indonésiens jouent leur jeu. Précision, croisé et amorti rasant permettent à JORDAN/OKTAVIANTI de prendre l’avantage menant pendant une bonne partie du premier set. Mais les Hongkongais provoquent leur chance et les fautes s’enchaînent côté indonésien, résultats ces derniers ont l’avantage à l’arrêt de jeu, d’une courte tête 11 à 10.  

Les deux gauchers d’Hong-Kong passent à l’offensive et finissent par mener 15/12. Les Indonésiens réagissent vite et bien, remontent à 15 partout. Quelques fautes de service et Hong-Kong remonte à 18/15. Réaction indonésienne immédiate : smash de JORDAN et jeu au filet implacable d’OKTAVIANTI (18 partout). Quelques erreurs d’appréciation permettent à TAN et TSE de mener 20 à 18. Mais les attaques de JORDAN reprennent, trop tard, le premier set est pour Hong-Kong 21/19.  

Après l’arrêt de jeu, la réussite reste côté Hong-Kong, ils mènent jusqu’à 5 à 2. Réaction indonésienne insuffisante, les solutions sont du côté des gauchers, 11 à 8. Les Indonésiens retombent dans les travers qui les ont mis en danger la veille face aux Indiens, passés à peu d’une victoire. Les gauchers semblent plus frais et mènent rapidement 20/11. Les Indonésiens resteront amorphes et céderont le set 21/11.  

Les têtes de numéro 2, tenant du titre, sortent donc sans réel combat en quarts de finale. Une contre performance après leur quatrième place au JO de Tokyo. Les Hong-kongais ont bien créé la surprise dans ce match rapidement à sens unique.  

 

Une revanche bien menée  

Derniers représentants européens dans la discipline, Mathias CHRISTIANSEN et Alexandra BØJE (N°16, Danemark) viennent à la rencontre de Supak JOMKOH et Supissara PAEWSAMPRAN (N°39, Thaïlande). Le match sur le terrain de Coubertin sera-t-elle la revanche de la défaite danoise en Thaïlande en début d’année ?  

Gros démarrage pour la paire danoise qui mène largement 11 à 4 dans la première partie de ce set. Le géant danois CHRISTIANSEN file les points en fond de court, associé à un jeu de filet bien suivi de BØJE, les Thaïlandais n’ont que peu d’opportunités de marquer.  Le premier set est bouclé en 18 minutes, pris par des Danois déterminés 21 à 16.  

Alexandra BØJE maintient la pression au filet. Les Thaïlandais sentent le danger et prennent de plus en plus de risque, laissant CHRISTIANSEN percer leur défense plusieurs fois. Les fautes au filet de PAEWSAMPRAN permettent aux Danois de prendre l’avantage à l’arrêt de jeu 11 à 7. Le pressing  continue, les points s’enchaînent et Supak JOMKOH et Supissara PAEWSAMPRAN ne s’en sortent plus de 18 à 9 puis 19 à 9 puis à 20 à 9. Les thaïlandais clairement déjouent. Ils reprennent le service à 10 à 20. Mais cela ne suffira pas… Match remporté par la paire danois 21 à 10 en 36 petites minutes  

« On avait une bonne énergie sur le court. On a bien contrôlé les services.  Nos adversaires du jour sont rapides, lui tape fort et bouge bien. La clef c’était les services. Demain nous serons les challengers » Mathias CHRISTIANSEN.  

 

Une formalité pour la paire thaïlandaise   

Les têtes de série numéro 1, Dechapol PUAVARANUKROH et Sapsiree TAERATTANACHA (N°3, Thaïlande) croisent une nouvelle fois les Malaisiens GOH Soon Huat et LAI Shevon Jemie (N°13). Dans les douze précédentes rencontres, chaque paire a gagné 6 fois. Même si la paire thaïlandaise est sur deux victoires d’affilée, Coubertin est donc là pour départager ces deux paires qui se rencontrent depuis 2017.  

Au démarrage GOH Soon Huat et LAI Shevon Jemie tiennent le coup et rendent coup pour coup les assauts répétés des Thaïlandais. La deuxième partie de set redémarra avec la paire PUAVARANUKROH/TAERATTANACHA qui enchaîne les points jusqu’à 15 à 6. GOH et LAI remontent sur un 12 à 16. Un enchaînement de volants sortis et d’autres un peu trop remontés mettent la Malaisie en difficulté, menée 20 à 13. Une dernière attaque de TAERATTANACHA termine ce set sur un 21 à 14 .  

Au final cette treizième rencontre n’a pas porté chance aux Malaisiens battus en moins de 30 minutes. 

 

Des Japonais organisés   

Les dernières paires à entrer sur Coubertin en cette journée de quart se connaissent bien. Cette huitième confrontation des Japonais Yuta WATANABE et Arisa HIGASHINO (N°5) et des Malaisiens CHAN Peng Soon et GOH Liu Ying (N°8) rééquilibrera-t-elle la balance pour les Japonais, victorieux seulement trois fois ? 

Dans le premier set, les attaques de Yuta WATANABE font mouche et permettent de mener largement. Il n’y a presque plus de répondant du côté malaisien qui finit comprimé en cette fin de premier set. Bouclé en un petit quart d’heure, les Japonais le gagne 21 à 10.  

Dans le second set, les Malaisiens veulent prendre l’avantage dès le début. Ils enchaînent les points mais les Japonais ne restent pas spectateur, rapidement les smashs de Yuta WATANABE reprennent et lors de l’arrêt de jeu les japonais ont repris l’avantage 11 à 10. Les volants placés derrière le filet et la défense d’Arisa HIGASHINO font plusieurs fois la différence. Les Japonais prennent de l’avance jusqu’à 19 à 14. Quelques points ravivent les espoirs de CHAN et GOH, qui remontent jusqu’à 17 à 20. Le dernier point sera à l’image du match, retour de service posé derrière le filet, 21 à 17 pour les Japonais en 37 minutes.  

 

Suivez les rencontres en Direct sur les sites suivants Live Yonex IFB (cours 1, 2, 4) ou Live L’Équipe (cours 3), 

et retrouvez la programmation des matchs BWF Tournaments  

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto