26 au 31 octobre 2021
28 oct. 2021

DX Huitièmes de Finale : l’Asie et le Danemark

Grosse surprise pour cette journée de huitièmes avec la chute des têtes de série numéro 7 et 8. Peu d’ouverture dans un tableau ultra dominé par les pays asiatiques puisque la seule paire européenne rescapée est celle des Danois. Un duo que vous pourrez suivre demain grâce à l’explosivité dont a fait preuve Mathias CHRISTIANSEN sur son match du jour.

Démarrage européen

Pour le deuxième match appelé sur Coubertin, ce sera du 100% européen. Dès le début on remarque que les styles de jeu sont proches entre la paire Marcus ELLIS/Lauren SMITH (N°7, Angleterre) et le duo danois Mathias CHRISTIANSEN/Alexandra BØJE (N°16, Danemark). 

Dans le premier set, les scandinaves enchaînent les fautes, laissant un avantage certain aux Anglais qui mènent 11 à 7 a l’arrêt de jeu. Mathias CHRISTIANSEN/Alexandra BØJE essayent tant bien que mal de se sortir du pressing anglais mais jouent de malchance dans les finitions. Marcus ELLIS au filet ne laisse aucune chance, et les points s’enchaînent, les Danois semblent sans solutions à la fin du premier set perdu 11 à 21. 

Au deuxième set, le double scandinave se montre beaucoup plus combatif. Il mène à l’arrêt de jeu 11 à 5. Mathias CHRISTIANSEN bondit de smash en smash et enchaîne les points ce qui permet au double d’obtenir le deuxième set : 21 à 14. 

Les anglais souffrent encore plus dans le troisième set, se faisant mener 11 à 4 a l’arrêt de jeu. Les attaques du géant Danois font encore des ravages, ce qui permet à la paire de mener 15 à 5. Puis les Anglais reprennent le dessus et remonte jusqu’à 17 quand Mathias CHRISTIANSEN et Alexandra BØJE mènent à 20 points. Le point de match, après une heure de jeu, se finit avec un Mathias CHRISTIANSEN impérial au filet. Score final : 21/17. 

« On est passé complètement à côté du premier set, et on avait besoin de l’énergie que nous a donné notre coach. Après quoi nous avions de meilleurs mouvements et une meilleure énergie pour finalement gagner » Mathias CHRISTIANSEN.

Le dernier match de mixte de la journée voyait aussi une paire Danoise Niclas NOHR/Amalie MAGELUND (N°32, Danemark) partir à l’assaut des têtes de série numéro 7, TANG Chun Man et TSE Ying Suet (N°11, Hong-Kong). Niclas NOHR et Amalie MAGELUND arrivent à garder le rythme au démarrage du premier set.

Les hongkongais prennent leur rythme jusqu’à l’arrêt de jeu, menant 11 à 6. La deuxième partie de set est difficile pour les scandinaves, menés jusqu’à 11 points d’écart avec un 9 à 20. Sur le fil, la paire grappille 2 points. Trop peu pour ce premier set remporté par Hong-Kong 21 à 11. 

Dans le début du deuxième set, les Danois essayent plusieurs fois de rattraper leur retard, peine perdue ils sont menés 11 à 6 à l’arrêt de jeu. Les attaques hongkongaises pleuvent et font mouche. Malgré quelques remontées de Danoise Niclas NOHR et Amalie MAGELUND, la marche est trop haute. Deuxième set remporté par Hong-Kong 21 à 13. 

Sur les cinq paires Danoises au départ, il ne reste que les numéros 16 mondiaux qui ont saisi leur chance face aux anglais. 

 

Des confrontations asiatiques qui confirment les classements

Dans le match opposant Yuta WATANABE et Arisa HIGASHINO (N°5, Japon) à la paire HOO Pang Ron et CHEAH Yee See (N°27, Malaisie), on remarque immédiatement des jeux très rapides. Les Malaisiens jouent leur chance face aux favoris japonais. Ils restent proche au score jusqu’à l’arrêt de jeu du premier set. Même si les Japonais prennent de l’avance, les Malaisiens remontent mais cela ne suffira pas. Set remporté par les Japonais 21 à 16. HOO Pang Ron et CHEAH Yee See maintiennent le pressing et collent aux points au démarrage du deuxième set. Mais les Japonais doucheront leurs espoirs : 21 à 18. 

La paire CHAN Peng Soon et GOH Liu Ying (N°8, Malaisie) affrontent la paire Yuki KANEKO et Misaki MATSUTOMO (N°19, Japon).  Avec un premier set où les espoirs des Japonais étaient grands, les Malaisiens ont pris le premier set in extremis 21 à 19. Le deuxième set laisse moins de chance aux Japonais, 21 à 14.

 

Des hauts et des bas chez les têtes de série 

Entrée des têtes de série numéro 1 : Dechapol PUAVARANUKROH/Sapsiree TAERATTANACHAI (N°3, Thaïlande) affronte les Néerlandais Robin TABELING et Selena PIEK (N°18). Le premier set voit un bon démarrage des européens. Mais rapidement les Thaïlandais se réveillent et remportent le set 21 à 15. 

Dans le deuxième set, les néerlandais reproduisent les efforts du premier set et ne se laissent pas distancer par les numéros 3 mondiaux. Prenant même l’avantage à de nombreuses reprises, comme à l’arrêt de jeu où ils mènent 11 à 9.  Les Thaïlandais reprennent le dessus rapidement dans la dernière partie du match et achèveront le set à 21/17. 

Dans le match opposant la paire Supak JOMKOH et Suspissara PAEWSAMPRAN (N°39, Thaïlande) et le duo TAN Kian Meng et LAI Pei Jing (N°12 Malaisie), on voit un premier set accroché 20/22.

Les Thaïlandais maintiennent les Malaisiens dans le doute en restant proche au score dans le démarrage du deuxième set. Quelques fautes des Malaisiens les amènent à un 19/19 tendu. Faute d’un côté, belle attaque au filet de l’autre, 20 partout. Puis 21 de chaque côté. Le Malaisien sort le volant du terrain, la Thaïlande obtient son troisième set. 

Supak JOMKOH et Suspissara PAEWSAMPRAN mènent à l’arrêt de jeu 11 à 7 et vont maintenir leurs attaques. Ils prendront le dernier set 21 à 14, stupeur pour la paire malaisienne, tête de série numéro 8. 

Début de match en douceur pour les Indonésiens Praveen JORDAN/Melati Daeva OKTAVIANTI (N°4) et le duo indien Satwiksairaj RANKIREDDY/Ashwini PONNAPPA (N°22, Inde). Les Indiens démarrent à l’attaque avec un score à l’arrêt de jeu en leur faveur : 11 à 8. Ils continuent et mènent même pendant toute la deuxième partie du set. Premier set pour l’Inde : 21 à 15. 

Pour le second set, les Indonésiens se montrent plus combatifs et collent au score. Malgré ce réveil, les Indiens veulent y croire. Ils manquent de peu leur opportunité, Praveen JORDAN/Melati Daeva OKTAVIANTI gagnent le set 21 à 17. 

Dans le troisième set on retrouve des Indonésiens beaucoup plus à l’attaque. Ils mènent mais Satwiksairaj RANKIREDDY et Ashwini PONNAPPA restent à proximité, remontant même à 8 à 8.

La défense indienne est à toute épreuve dans la dernière partie de set. Les attaques de Praveen JORDAN et quelques fautes font remonter les indonésiens à 19 partout. Le volant de match finit dans le filet. Les Indonésiens gagnent ce troisième set sur le fil 21 à 19. 

A l’issu de cette journée de huitièmes, cinq têtes de série se maintiennent pour le tour suivant. Avec l’omniprésence de l’Asie, les seuls européens encore en lice seront la paire danoise CHRISTIANSEN et BØJE face aux tombeurs de la tête de série numéro 8, Supak JOMKOH et Supissara PAEWSAMPRAN (N°39, Thaïlande). 

 

Dès demain, suivez les rencontres en Direct sur les sites Live Yonex IFB (court 1, 2, 4) ou Live L’Équipe (court 3).

Et retrouvez la programmation sur BWF Tournament

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto