26 au 31 octobre 2021
28 oct. 2021

DD Huitièmes de Finale : Les têtes de série commencent à tomber ! Les meilleures paires européennes peuvent espérer !

Le couperet a failli tomber pour les têtes de série numéro une. Mais il est tombé pour les têtes de série numéros 7 et 8. Quant aux meilleures paires européennes actuelles, elles seront au prochain tour grâce aux âpres combats qu’elles ont gagnés. La journée a été animée dans le tableau de double féminin.

Les soeurs STOEVA luttent et l’emportent contre la paire danoise BOJE et POULSEN !  

Quand démarre ce match entre représentantes des nations européennes, on se demande qui va l’emporter, tant la puissance des danoises semble pouvoir fendre la défense des Bulgares. Et c’est exactement ce qu’il se produit dès le début du match. Les danoises sont d’entrée agressives tandis que les deux sœurs cherchent le bon positionnement sur le terrain. Leur démarrage est poussif, et Gabriela et Stefani STOEVA sont menées 8 / 5, puis 16 / 13 par Alexandra BOJE et Mette Poulsen (30). Elles ne craquent pas mais ce sont les danoises qui se procurent les premiers points de sets. Tour à tour, chacune des 2 paires se procurent ces précieux points de set, et ce sont les sœurs STOEVA qui réalisent le hold-up en prenant, contre le cours du jeu, le 1er set 25 / 23. Mais elles l’emportent à leur manière avec une détermination à toutes épreuves qui fait leur réussite dans ces Internationaux de France de Badminton depuis 2 éditions maintenant.  

Dans le second set, les Danoises ne font pas la course en tête comme dans le premier : le score reste serré : c’est la guerre d’usure, acte II. Mais à ce jeu, ce sont toujours les sœurs STOEVA les plus solides : elles l’emportent sur leur troisième point de match seulement, 23 / 21. Pourquoi se faciliter la tâche, pourrait-on en plaisanter !  

En tous cas, Gabriela et Stefani STOEVA seront encore présentes en quart de finale, et gageons que la tâche de leurs adversaires sera ardue !  

 

Les têtes de série numéro 1 coréennes passent dans la douleur !  

Peut-être les Coréennes So Hee LEE et Seung Chan SHIN, tête de série numéro 1, ne s’attendaient-elles pas à une opposition aussi solide en regard du classement de leurs adversaires, la paire indonésienne Nita Violina MARWAH et Putri SYAIKAH, 52ème mondiales.  

Dans le 1er set, les jeunes indonésiennes ont joué leur chance au maximum, croyant dès les premiers points en elles et empêchant les tenantes du titre de s’échapper. Le score est resté serré et les Coréennes, grâce à leur expérience, l’emportent 21 / 18. Par contre, elles n’ont pas réussi à contrer la fougue et l’audace de MARWAH et SYAIKAH qui dominent facilement le second set : 21 / 13. Quelle surprise pour les spectateurs de Coubertin ! Depuis 2 éditions LEE et SHIN n’ont jamais été bousculées de cette façon, en dehors de la finale face à leurs compatriotes en 2019.  

Mais certainement émoussées par leurs efforts des premières manches, les Indonésiennes se laissent décrochées dès l’entame de la dernière par leurs adversaires, qui retrouvent, en ce moment difficile, leurs repères. Ce retard leur sera fatal. Quant à LEE et SHIN, elles gèrent la fin de match sereinement mais crient leur soulagement lorsque tombe le dernier volant.  

 

Les têtes commencent à tomber ! 

Dans la lignée des têtes de série numéro 1 qui ont souffert aujourd’hui pour se qualifier, on notera deux surprises dans le tableau de double féminin. Tout d’abord les expérimentées Danoises, Maïken FRUERGAARD et Sara THYGESEN, tête de série numéro 7 sont tombées les premières. Elles ont été piégées par une paire japonaise nouvellement formée, Yuki FUKUSHIMA et Arisa HIGASHINO : 21 / 12, 21 – 7. 

L’autre surprise du jour est venue de la paire indonésienne, Siti Fadia Silva RAMADHANTI et Ribka SUGIARTO qui a renversé les têtes de série numéro 8 assez aisément. Après avoir largement dominé la 1ère manche, 21 / 8, elles n’ont pas flanché et sont restées solides devant la réaction de la paire malaisienne, tête de série numéro 8, Pearly TAN et Thinaah MURALITHARAN. Elles s’imposent solidement 23 / 21.  

 

Les têtes de série numéro 4, Nami MATSUYAMA et Chiharu SHIDA (Japon) maîtrisent la jeunesse prometteuse suédoise ! 

La paire japonaise a usé de toute son expérience pour dominer leurs adversaires suédoises, Johanna MAGNUSSON et Clara NISTAD. Mais il y a eu match et les joueuses suédoises peuvent être fières de leur parcours, plein de promesses pour l’avenir. En effet, leurs adversaires, réputées sur le circuit mondial, ont géré les moments clés du match. Tout d’abord en entrant mieux dans le 1er set, où elles ont vite pris un ascendant décisif. Mais passée cette entame difficile, les suédoises se sont libérées et ont réussi à jouer en alternant les coups puissants et les amorties joliment déposées. Elles ne comblent néanmoins pas leur retard, 21 / 16.  

Dans le second set, Johanna MAGNUSSON et Clara NISTAD poursuivent sur leur lancée, et en confiance, se détache 9 / 5. On imagine qu’elles peuvent remporter un set, mais l’expérience de la paire Nami MATSUYAMA et Chiharu SHIDA leur permet de revenir puis de prendre un avantage qui sera définitif. Les Suédoises commettent quelques erreurs de jeunesse, marquent des points spectaculaires, mais ne réussissent pas à revenir. 21 / 16. Une défaite plus qu’honorable !  

 

Aujourd’hui, on a aussi pu assister à …. 

Jongkolphan KITITHARAKUL – Rawinda PRAJONGJAI (Thaïlande ; TDS 3) versus Rachel HONDERICH – Kristen TSAI (Canada ; 20) : 21 / 13, 21 / 17.  

Chloe BIRCH et Lauren SMITH (Angleterre ; TDS 6) versus Meng Yean LEE – Cheng Wen YAP (Malaisie ; - ) : 21 / 19, 22 / 24, 21 / 16.  

Soeyong KIM et Heeyong KONG (Corée du Sud ; TDS 2) versus Alyssa TIRTOSENTONO – Imke VAN DER AAR (Pays-Bas ; 98) : 21 / 16, 21 / 6.  

 

Dès demain, suivez les rencontres en Direct sur les sites suivants Live Yonex IFB (cours 1, 2, 4) ou Live L’Équipe (cours 3), 

et retrouvez la programmation des matchs BWF Tournaments  

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto