20 au 25 octobre 2020
27 Oct 2019

DMx Finale - Oktavianti et Jordan éblouissants

La paire indonésienne Praveen Jordan et Melati Daeva Oktavianti a réalisé un parcours très solide sur l'ensemble de la compétition, en éliminant en 2 sets les Vice-Champions du monde 2019 en quarts, puis aujourd'hui les chinois numéros uns mondiaux, Si Wei Zheng et Ya Qiong Huang, pour s'offrir le titre aux Yonex IFB 2019. Éblouissant.

Le tableau de Double Mixte offre toujours des oppositions spectaculaires et indécises. En finale, nous retrouvions aujourd'hui les chinois numéros uns mondiaux, Si Wei Zheng et Ya Qiong Huang, tenants du titre qui dominent nettement la spécialité. Face à eux, la paire indonésienne Praveen Jordan et Melati Daeva Oktavianti a réalisé un parcours très solide en éliminant en 2 sets les Vice-Champions du monde thailandais en quarts. Ils restent sur une victoire la semaine passée à l’Open du Danemark.

Un premier set qui tient en haleine le public

Dans les affrontements directs, la paire chinoise mène 6-1. A priori déséquilibré. Mais la paire indonésienne affiche de solides progrès dans ses résultats récemment. Et c’est en confiance que Jordan et Oktvianti prennent les devants au score. La paire chinoise rentre dans son match et revient à égalité à 8. Trois magnifiques coups gagnants libèrent les supporters des deux paires. Le match entre supporters indonésiens et chinois est lancé. La salle est déjà bouillante.

Malgré leur avantage à la pause, Jordan et Oktavianti commettent des erreurs, notamment en service. Ils prennent beaucoup de risques en retour de service pour essayer de neutraliser le jeu de la paire chinoise. Les points valent chers mais Zheng et Huang prennent un avantage mérité de 2 points : en effet, ils contrôlent mieux leur jeu. 18-16. 19-17.

On entre dans le « money time », et les indonésiens s’accrochent. La fin de set est palpitante. Ils sauvent magnifiquement 4 volants de set, en obtiennent un à leur tour à 22-21 sur un coup surpuissant de Jordan qui transperce la défense chinoise. Cela souligne la détermination indonésienne. Zheng et Huang répondent en emportant un point extraordinaire après une défense incroyable : ils font craquer leur adversaire à 24-22. C’est assez logique, même si la paire indonésienne n’a pas démérité.

« Remontada » à l’indonésienne

La première partie du set est à sens unique : on assiste à des gestes spectaculaires des 2 côtés, mais la paire chinoise prend le large et mène 11-6 à la pause. Jordan et Oktavianti commettent des erreurs au filet, des erreurs de service : cela leur coûte cher.

Néanmoins, ils accélèrent le rythme en jouant le tout pour le tout offensivement. Ils gardent espoir en recollant à 13 égalité. Dans les tribunes le match des supporters se poursuit : les chants indonésiens font écho aux slogans scandés par les supporters chinois ! Coubertin se régale !

Ils se détachent en fin de set : 19-15. Les Chinois sont moins solides en défense, malgré une spectaculaire défense assise de Huang ! 21-16 en faveur de Jordan et Oktavianti. Alors qu’on les croyait trop solides dans ce set pour leurs adversaires, Zheng et Huang ont lâché prise en milieu de set. Incroyable retournement de situation.

Victoire méritée de Oktavianti et Jordan

En début de second set, la paire chinoise semble avoir brisé la spirale positive des Indonésiens. 6-3 en leur faveur. Déterminés et confiants dans leur stratégie, ceux-ci restent offensifs et cela paie. En pleine confiance, ils reviennent et virent en tête à 11-7. Au passage, Jordan cloue littéralement sur place Zheng par un amorti de fond de cours. Tout leur réussit. Comme ces deux aces par exemple. Le jeu au filet est parfait lui aussi.

Malgré un sursaut pour revenir à 10-11, la paire chinoise est perturbée par le jeu offensif adverse. Ils commettent des erreurs inhabituelles et paraissent désabusés sur le terrain. Les échanges restent spectaculaires mais tournent en faveur de Oktavianti et Jordan. On est à 20-12. La paire Huang et Zheng n’y est plus et cède son titre, 21-12, à leurs adversaires du jour.

A la sortie, les vainqueurs expliquent qu’ils étaient « conscients de pouvoir battre leurs adversaires. Nous jouons en pleine confiance. Tout nous paraissait possible et notamment à 15-15 dans le second set. » Et cette confiance leurs a certainement permis de ne pas lâcher prise dans le second set.

La victoire indonésienne est méritée : ils ont pris l’ascendant à partir du milieu du second set et ont réussi à faire craquer les doubles Champions du Monde Huang et Zheng. Ils ont régalé le public en proposant un jeu offensif spectaculaire et varié.

Retenons en vue de la saison prochaine qu’ils remportent leur second 750 HSBC World Tour de ce niveau consécutif. Ici, ils ont battu les numéros 2 puis 4 puis 1ers mondiaux.

 

Merci d’avoir suivi les Yonex IFB 2019 sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton : Facebook Twitter Instagram

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto