20 au 25 octobre 2020
27 Oct 2019

DH - Finale : La victoire pour Gideon / Sukamuljo

Après le spectacle qui nous a été proposé hier lors des demi-finales, tout le public était impatient de découvrir le dénouement du double messieurs, tableau aux échanges les plus intenses. Cette finale voyait s’opposer les Minions, surnom donné aux Indonésiens Gideon et Sukamuljo, n°1 mondiaux, et les Indiens Rankiretty et Shetty, outsiders et surprise de ce tournoi. Si la paire indonésienne est de nouveau favorite, il ne faut pas oublier que l’an dernier ils s’étaient pourtant inclinés à la surprise générale. Mais cette année ils ont enfin pû monter sur la plus haute marche du podium.

Dans l’entame du match, les Indiens ont eu du mal à trouver leur rythme. Absents défensivement, ils ont laissé les Indonésiens dominer et prendre de l’avance. Après quelques réglages, la paire indienne est enfin parvenue à retrouver ses repères et à prendre l’offensive. Ils ont renouvelé leur jeu agressif, qui avait marché à merveille la veille face aux Japonais. Déstabilisés par ce changement de rythme et de jeu, les Indonésiens ont alors commencé à faire des fautes. Ils se font finalement rattraper à 17 égalité. Il aura suffi finalement d’une défense au sol de Marcus Gideon et d’un smash percutant de Kevin Sukamuljo pour que ce premier set soit indonésien (21-18).

Enchainement de fautes

Réchauffés par l’ambiance de Coubertin, les Indiens ont trouvé les solutions dans le début du 2ème set pour mettre leurs adversaires en difficultés. Réussir à prendre les n°1 mondiaux de vitesse n’est pas un défi à la portée de tous. Pourtant Rankireddy et Shetty y sont parvenus : accélérant tous les volants, ils ont obligé la paire indonésienne à prendre des risques et à faire des fautes. A la pause, ce sont les Indonésiens qui ont mené, mais d’un point seulement (11-10). Autant dire rien du tout dans un match d’un tel niveau.

Quel dommage alors que les Indiens aient commis un tel enchaînement de fautes. Les Indonésiens ont alors pu profiter de quelques points gracieusement offerts, leur permettant alors d’avoir une avance confortable de 5 points, avance qu’ils ne perdront pas. Tout le public aurait voulu pouvoir profiter d’un troisième set pour pouvoir prolonger ces Yonex IFB 2019 mais la paire indonésienne en a jugé autrement. Ils s’imposent finalement en 2 sets (21-18 / 21-16) et remportent enfin le titre, ici, à Coubertin. 2019, cette fois-ci, c’est la bonne !

Merci d’avoir suivi les Yonex IFB 2019 sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton : 
Facebook  Twitter  Instagram 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto