20 au 25 octobre 2020
27 Oct 2019

DD - Finale : Lee et Shin s’imposent en deux temps

Dans un duel fratricide entre coréennes, ce sont les mieux classées Lee et Shin qui se sont imposées, face à leurs compatriotes et collègues d’entraînement Kim et Kong.

Dans ce duel 100% coréen, il était bien difficile de faire un pronostic. Les deux paires sont proches au classement. Lee So Hee et Shin Seung Chan sont numéro 5, Kim So Yeong et Kong Hee Yong numéro 8.  Les deux paires se sont rencontrées à 2 reprises en tournoi officiel : 1-1. Les deux paires, de même nationalité, se connaissent bien.   

Cette finale est du plus vif intérêt. Outre le jeu présenté par les deux paires coréennes cette semaine, solide et efficace, elle illustre comment la badminton féminin coréen essaie de contester l’hégémonie japonaise dans la discipline depuis quelques années. En effet, lors du tournoi 750 HSBC World Tour la semaine c’est une autre paire coréenne qui s’était imposée (Baek Ha Na et Jung Kyung Eun).  

Au début du match, une seule chose est certaine, une paire coréenne s’imposera. On remarque aussi que les chaises des entraineurs sont volontairement vides.  

Kim – Kong prennent les devants

Dès le début du set, Kim et Kong se montrent plus agressives et attaquent très puissamment. Leurs adversaires, Lee et Shin, surprises, tardent à entrer dans le set et se retrouvent menée 3-0, 7-4. Les deux paires montrent beaucoup de mobilité et les jeux sont similaires : des smashs puissants, des défenses résistantes à l’attaque à bout portant, le jeu est serré.  

Kong et Kim basculent à 11-6 et créent un premier écart révélateur. Elles jouent plus agressivement et réussissent à mieux conclure les points. Lee et Shin, de leur côté, butent sur la défense de leurs adversaires. Celles-ci commettent quelques approximations qui resserrent le score.  Lee et Shin enchaîne une série de 5 points et reviennent à -1 point. 14-13.  

2 erreurs de Lee et Shin qui forcent leurs attaques à ce moment-là : 16-13, Kim et Kong crient de soulagement. La série de leurs compatriotes est cassée. Tous les points sont extrêmement disputés, comme celui de 17-15 où Lee et Shin s’acharne sur Kim et la font craquer au bout d’une vingtaine de coups en défense.  

Ce point fatigue Lee et Shin qui laissent échapper le set : 21-16. Kim-Kong méritent de l’emporter. Toujours au score devant, plus agressives dans le jeu et variées dans leurs attaques, elles ont été plus constantes que leurs adversaires.  

Lee et Shin trouvent la solution dans le jeu court

Si le début du second set est plus équilibré, Hee Yong Kong et So Yeong Kim font toujours la course en tête : 4-3, 8-7, 11-9. Le score reste serré, mais on sent que So Hee Lee et Seung Chan Shin sont plus combattives. Mais leurs offensives continuent de buter sur la résistance adverse. Les points, tous très disputés, sont spectaculaires.  

A 12-9 en faveur de Kim et Kong, Lee et Shin réussissent des attaques qui leur permettent de revenir à -1. A 11-12, une défense assise gagnante de Shin déclenche la ferveur du public !  A partir de cet instant, Lee et Shin prennent l’ascendant dans le jeu et font plier la défense de leurs adversaires jusqu’à 18-15. On ressent beaucoup de nervosité dans les 2 paires qui échangent beaucoup entre les points. Elles commettent des erreurs à tour de rôle et Kim et Kong reviennent à 18-20.  

Elles sauvent un premier point de set de manière très spectaculaire, encore une fois en jouant court au filet. Cependant, le set revient à Shin et Lee grâce à une interminable séries de smashs accompagné des « Olé ! » du public. 21-19. La manche est méritée au vu de la seconde partie du set où elles ont modifié leur stratégie en insistant moins en attaques smashées pour jouer plus court derrière le filet. Stratégie gagnante.  

Lee et Shin sur leur lancée dans le troisième set

Le troisième set est une démonstration. Lee et Shin semblent rodées, dans leur placement respectif l’une à côté de l’autre sur le court comme dans le placement de leurs volants dans des zones décisives. Et bien sûr, ça paye rapidement. Lee et Shin s’envolent (7-1) et maintiennent une avance considérable jusqu’à la toute fin du set. 11-4 à la pause, les dés semblent jetés. À 19-8, Lee et Shin se permettent un petit relâchement qui profite à leurs adversaires et collègues d’entraînement, qui remontent à 19-12. Mais les numéros 5 mondiales parviennent à redonner un coup d’accélérateur en toute fin de manche pour marquer les 2 derniers points. Résultat final : 21-12. Et une belle célébration pour la paire qui s’était inclinée en demi-finale ici l’an passé face aux sœurs Stoeva.  

 

Merci d’avoir suivi les Yonex IFB 2019 sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton :  Facebook  Twitter  Instagram 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto