20 au 25 octobre 2020
26 Oct 2019

Entretien avec ... Delphine Garcia, coordinatrice des Europe 2020, directrice de la ligue Hauts de France

Les Yonex Internationaux de France de Badminton 2019 approchent de la fin. Mais presque dans la foulée aura lieu une autre compétition de haut niveau en France : la Ligue de Badminton des Hauts de France organisera en février 2020 les Championnats d’Europe par équipes féminines et par équipes masculines. A cette occasion, les Championnats d’Europe Minimes seront aussi accueillis. Comme en plaisante Delphine Garcia, les yeux rieurs, « c’est du trois en un ». Rencontre.

Delphine Garcia, ancienne joueuse de haut niveau, est actuellement Directrice de la Ligue des Hauts de France de Badminton. Entraîneur de formation, elle coordonne aujourd'hui les projets de la Ligue, dont la mise en oeuvre des Europe à Liévin, en février.

Pouvez-vous nous présenter les Championnats d’Europe par équipes que vous organisez en février 2020 à Liévin ?

La FFBad nous a contacté pour nous informer de l’attribution de cet événement : il aura lieu à Liévin du 11 au 16 février et réunira 650 joueurs. Il s’agit du Championnat d’Europe par équipes masculines, et du Championnat d’Europe par équipes féminines. Le Championnat d’Europe minimes commence lui le vendredi. C’est une grande organisation, notamment pour le recrutement et la gestion des bénévoles. Je suis ici aux Yonex IFB, auprès de Silvia que tout le monde connaît, pour observer comment se déroulent les opérations et comprendre comment l’organisation se met en place. Je suis là en immersion.

Quelles raisons ont amené le choix de Liévin comme ville organisatrice ? Est-ce que l’infrastructure sportive, qui reçoit chaque année le meeting international d’athlétisme en salle, a été déterminante ?

L’événement aura lieu sur le stade couvert régional de Liévin, c’est un complexe qui s’y prête très bien. Le choix n’est pas anodin puisqu’il accueille chaque année le meeting d’athlétisme mais aussi d’autres grands événements sportifs et culturels, ou encore des salons. Le Directeur du stade maîtrise totalement son équipement et c’est un atout organisationnel. A titre personnel, je connais bien la structure car la Ligue y a déjà organisé des stages avec les collectifs de jeunes, ou des formations sur place, avec la faculté des sports de Liévin, avec qui nous avons une convention. Par ailleurs la FFBad et la FF d’Athlétisme ont trouvé un accord pour retarder d’une semaine le meeting d’athlétisme. Les 2 équipes d’organisation vont travailler ensemble pour le démontage des équipements.

En quoi est-il important pour la ligue des Hauts-de-France de badminton d’organiser un événement international ? Comment vous appuierez-vous sur cet événement pour développer le badminton sur le territoire régional ?

Au niveau de la Ligue, il s’agit d’une première en tant que support d’organisation. Mais de nombreux clubs de la région, comme Aire-sur-la-Lys qui est reconnu pour la qualité de son organisation, ou encore La Bassée qui a reçu les Championnats de France accueillent des compétitions. Il s’agit pour nous d’une organisation nouvelle qui va arriver rapidement, dans 3 mois. L’intérêt pour nous est d’essayer de rattacher les clubs non-affiliés de la région à la FFBad en leur montrant à cette occasion l’intérêt de s’affilier à la FFBad : c’est une occasion en or d’essayer de les convaincre de nous rejoindre. Tous les clubs non-affiliés seront invités à une soirée afin de rencontrer les responsables de la Fédération et les élus locaux. Ensuite, un plan d’animation territorial est déjà mis en place. Il concerne d’abord les écoles, ainsi que le milieu du handicap. Nous allons notamment profiter de la semaine « de l’Olympisme et du Paralympisme » qui précède l’événement pour mener plusieurs actions en lien avec le Comité Départemental du Pas-de-Calais sur le thème du Handicap. C'est un élément fort de notre politique de développement territorial.

Après l’événement, comment considérerez-vous qu’il aura été un succès ?

Nous sommes conscients de la difficulté que nous rencontrerons car ce ne sera pas les vacances scolaires dans notre zone. Nous nous fixons deux niveaux d’objectifs pour cette première : remplir le stade nous satisferait, d’une part. Ensuite, si l’ensemble des bénévoles, les élus et les joueurs sont satisfaits, alors l’objectif sera atteint. On ne souhaite pas que seuls les joueurs soient satisfaits, mais l’ensemble des participants impliqués.

Sur le stand de la Fan Zone Yonex IFB 2019, que proposez-vous au public ?

Cette semaine, on a eu un succès auquel on ne s’attendait pas. On photographie les visiteurs qui viennent dans le cadre promotionnel des Championnats d’Europe. Les photos sont diffusées sur les réseaux sociaux, via la page Facebook de la Ligue Hauts-de-France de badminton. Ensuite, nous proposons une vente à tarif préférentiel, de la billetterie donc. Enfin, nous proposons un jeu concours pour que les personnes puissent gagner des invitations par tirage au sort pour les championnats d’Europe. Nous proposons aussi des goodies et l’affiche de l’événement à faire signer par les stars des IFB.

Comment peut-on se procurer des billets pour aller aux Europe 2020 ?

La plateforme de billetterie est déjà ouverte sur le Web : www.badminton2020.com. Il y a différents onglets : la billetterie avec les différents tarifs, les partenaires, et l’onglet bénévoles pour le recrutement sur l’événement... Tout est sur la plate-forme. Nous sommes bien placés en terme d’accessibilité : nous sommes près de l’autoroute A1, entre Paris et Lille, la gare de Lens est à côté de Liévin, la gare d’Arras à un quart d’heure en voiture. L’aéroport est celui de Lille-Lesquin, à 25 minutes. Nous sommes bien desservis. En d'autres termes : vous n'avez pas de raison de ne pas venir (rires) !

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto