20 au 25 octobre 2020
26 Oct 2019

DD - Demi-finales : Corée du Sud 2, Japon 0

Une paire japonaise dans chaque demi-finale : les numéros une et trois mondiales, ou encore les Championnes du monde et les Vice-championnes du monde. Une paire coréenne dans chaque demi-finale : classées 5èmes et 8èmes mondiales, elles ont réalisé un parcours solide à l’image de leur jeu maîtrisé et efficace. Cela offrait au public deux duels de haut niveau entre nations rivales.

Kim – Kong créent la surprise

Dans ce premier duel de la journée, les impressionnantes Championnes du Monde, tenantes du titre parisien, affrontaient Kim et Kong, la solide paire coréenne, titrée plusieurs fois cette saison.  

Les coréennes entrent mieux dans le match et prennent l’avantage au score. Elles le tiennent jusqu’à la fin du set. En effet, elles maintiennent pendant tout le set 5 points d’écart en faisant jouer leurs adversaires et en s’appuyant sur une défense à toutes épreuves. La paire japonaise quant à elle, n’est pas tout à fait entrée dans son match, même si leur niveau d’agressivité augmente en deuxième partie de manche. 21-15 en faveur de So Yeong Kim et Hee Yong Kong, le résultat est logique.  

Les joueuses japonaises, en demi-teinte, allaient-elles réagir pour prendre la mesure d’une paire très en forme ?  

Elles se montrent plus offensives et déterminées et prennent les devants. Quand elles sont acculées en défense, elles défendent patiemment jusqu’à faire craquer l’adversaire. Les points deviennent de longs rallyes et s’éternisent par moments : chaque paire peine à conclure. Mais Matsumoto et Nagahara maîtrisent le score dans ce set.  

Les longs rallyes qu’elles imposent à leurs adversaires usent la défense : celle-ci s’affaiblit et laisse des espaces libres. L’écart se creuse à 18-11. Les coréennes se réveillent mais trop tardivement pour espérer l’emporter en deux sets. 21-16 pour les numéros unes mondiales.  

La première partie du dernier set est équilibré, mais très vite, la paire coréenne retrouve sa solidité défensive et prend l’avantage : le score fluctue de + 1 à + 3. Matsumoto et Nagahara réagissent mais leurs attaques butent sur la défense adverse. Ensuite, Kim et Kong modifient leur stratégie en amortissant davantage quand elles ont la direction du point. Ce choix surprend les japonaises et creuse l’écart : 14-10.  

Contrainte de prendre beaucoup de risques en attaque pour essayer de revenir dans la partie, la paire Championne du Monde commet des erreurs de longueur : 18-11, l’avantage coréen semble irrémédiable. Une dernière faute de longueur offre aux coréennes une victoire de prestige (21-13) et la possibilité de conquérir un nouveau grand titre, vers lequel Kim et Kong foncent à pas de géants !  

Lee et Shin tout en détermination

Dans le deuxième duel de la journée entre paires japonaises et coréennes, les Vice-Championnes du Monde partent légèrement favorites. Les premières veulent empêcher une finale entièrement coréenne et venger leurs compatriotes. Les secondes visent une finale des Yonex IFB 2019 100% coréenne. A chacune sa motivation.  

Mieux classées, Yuki Fukushima et Sayaka Hirota démarrent très agressivement pour essayer de perturber l’équilibre défensif coréen. Cela ne paie pas d’entrer car les 2 paires commettent à tour de rôle des erreurs, et notamment en longueur. 4-3 pour la paire Hirota / Fukushima. Les 4 joueuses sont très expressives, signe de leur forte détermination.  

Très agressives dans le jeu, les 2 paires règlent leurs attaquent et se tiennent jusqu’à 9-8 pour les japonaises qui virent en tête suite à 2 belles attaques. Les défenses sont en difficulté. Sur leur lancée, les 2 japonaises accroissent leur avance à + 6 : 14-8. Elles maîtrisent leur stratégie entre Lee et Shin, qu’elles mettent perturbent en défense. Celles-ci ont alors un regain d’agressivité et changent de stratégie : elles varient davantage leur jeu et alternent des coups puissants et courts mais rapides derrière le filet.  

Cette série de 7 points les met en confiance pour aborder la fin du set tandis que Fukushima et Hirota ne réussissent pas à réagir. Une seconde série les conduit à emporter le set 21-17. Ce n’est pas immérité en regard de la seconde partie du set. Mais cela est surprenant parce que la paire vice-Championne du Monde semblait vraiment avoir ce set bien en main.   

Fukushima et Hirota mènent au sore en début de second set. Mais au maximum d’un point. C’est dire l’intensité du jeu. On assiste à un très beau match de double. Le public s’exclame devant la beauté de certains échanges. Les Japonaises trouvent des ouvertures au centre entre les 2 Coréennes qui, elles, comptent sur leur puissance et la vitesse de leur jeu. Lee et Shin basculent pour la 1ère fois en tête dans le set à 11-10. Elles restent devant jusqu’au bout.  

En effet, la seconde partie du set est beaucoup moins indécise que la 1ère : la paire japonaise ne trouve plus de solutions, et finissent par être contrées. Lee et Shin jouent désormais en pleine confiance et cela se voit ! Elles manœuvrent et débordent leurs adversaires en attaque ; celles-ci sont sans réaction. Malgré une légère tension en fin de rencontre, leur 1ère victoire en 5 rencontres face à Hirota et Fukushima, est amplement méritée. 21-16.  

Vainqueurs des Championnes du Monde et Vice-championnes du monde japonaises aujourd’hui, les paires coréennes permettront au public de Coubertin d’admirer les progrès cette saison des doubles féminins de Corée du Sud 

 

Suivez demain dimanche la finale du double femmes Yonex IFB 2019, un duel entre compatriotes, sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton :  

Facebook  Twitter  Instagram 

 

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto