20 au 25 octobre 2020
25 Oct 2019

DD - Quarts : Coréennes et Japonaises dominent la spécialité

Le public de Coubertin a pu admirer les Championnes du Monde et Vice-Championnes du monde japonaises, les solides paires coréennes et d’autres paires asiatiques. Au milieu de cette armada, surnagent les sœurs Gabriela et Stefani Stoeva, les dernières européennes du tableau, comme l’an passé ! Après leur match exploit de la veille, allaient-elles pouvoir prendre le pas sur les coréennes 5° mondiales ?...

Les soeurs Stoeva émoussées et éliminées 

Contre la solide paire coréenne, Lee So Hee et Shin Seung Chan, n°5 mondiales, il faut avoir toute son énergie pour espérer une performance. 

 Et aujourd’hui, Gabriela et Stefani Stoeva en manquent dès le début du match : si solides en défense habituellement, elles se font déborder par l’agressivité de leurs adversaires ! Leur défense est mise à mal, elles subissent la pression exercée par Lee et Shin. Celles-ci se détachent immédiatement, 6-1, 11-3. Quelques long échanges laissent espérer une réaction mais trop d’erreurs de défense inhabituelles ne trompent pas le public. Le set est à sens unique : 21-11. 

Le 1er point du second set est révélateur de leurs difficultés du jour. Elles le dirigent mais ne parviennent pas à conclure. Le public devine la fébrilité et le manque de lucidité de ses préférées.  Les joueuses coréennes attaquent sur le même rythme et étouffent la défense adverse, il n’y a pas vraiment de match : les joueuses coréennes attaquent, les sœurs Stoeva défendent, résistent mais finissent par craquer ! 21-6.  

« Aujourd’hui, elles étaient beaucoup plus fortes que nous » déclare Stefani Stoeva reconnaissant la supériorité adverse. « Nous étions peut-être fatiguées du match tardif d’hier soir. Peut-être trop ! Je crois que nous avons abandonné facilement, nous avons peut-être manqué de repos. Mentalement, nous étions certainement épuisées du combat d’hier ».  

Les Championnes du monde solidement 

Les doubles Championnes du monde et tenante du titre étaient opposées à une jeune paire chinoise, Liu Xuan Xuan et Xia Yu Ting, 28èmes mondiales. Mais les paires chinoises sont toujours difficiles à manœuvrer et ce match l’a confirmé. Dans le 1er set, l’écart n’a jamais dépassé les 2 points et la manche se solde sur le score de 22-20. Les japonaises ont montré leur maîtrise des moments clés tout au long du match et contraint la paire chinoise à prendre des risques et donc à commettre des erreurs. Les chinoises se sont accrochées tout au long du second set mais ont couru après le score (21-17). Les doubles championnes du monde Matsumoto et Nagahara seront présentes en demi-finale !  

Les coréennes supérieures aux chinoises 

Entre les têtes n°4, les chinoises Chen Qing Chen et Jia Yi Fan, et les numéros 8, les coréennes Kim et Kong, le match a été accroché jusqu’à 14-14 dans le 1er set. Mieux parties, les chinoises mènent 4-1, mais les coréennes recollent très vite à 7-6. Elles manœuvrent bien leurs adversaires et accélèrent à 14-14 pour prendre le premier set 21-16. 

Légèrement accroché au début, le second set est à sens unique : 21-12. Kim So Yeong et Kong Hee Yong se qualifient et passeront un test grandeur nature contre les Vice-championnes du monde et numéros 2 mondiales japonaises. 

Les Vice-championnes du monde sans batailler 

Opposées aux invitées surprises du tableau féminin, les chinoises de Taipei, Hsu Ya Ching et Hu Ling Fan, les japonaises Yuki Fukushima et Sayaka Hirota se sont sereinement imposées face à leurs modestes adversaires : 21-11 / 21-7. Elles n’ont pas eu à forcer leur talent et demain l’affrontement entre le Japon et la Corée aura bien lieu !  

Dès demain suivez les demi-finales, qui mettront aux prises paires japonaises et paires coréennes, sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton :  Facebook  Twitter  Instagram 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto