20 au 25 octobre 2020
24 Oct 2019

DD – Huitièmes : Les Françaises n’ont pas à rougir !

Pour ces huitièmes de finale, les Françaises Emilie Lefel et Anne Tran ont joué leur meilleur badminton pour tenter de renverser, sans succès, les n°1 mondiales Matsumoto/Nagahara. Le Japon reste au-dessus de la discipline mais la Corée et la Chine se positionnent également pour les prochains quarts de finale.

Anne Tran et Emilie Lefel s’inclinent

Les Françaises n’étaient pas loin. Elles n’avaient rien à perdre, rien à prouver, face aux n°1 mondiales et championnes du monde en titre, les Japonaises Matsumoto/Nagahara. Avec ce statut d’outsider, elles pouvaient jouer sans aucune pression. Et il faut croire que cela leur a réussi !

Aussi agressives et déterminées l’une que l’autre, elles ont tenu bon face aux reines de la disciplines. Elles sont toujours restées à moins de 4 points de retard jusqu’à une petite faute de service d’Anne Tran qui permet aux Japonaises de remporter le premier set sur le score pas ridicule de 21-17.

Consciente qu’elles ne sont pas si loin, les Françaises ont maintenu leur jeu. En face leurs adversaires sont restées d’un calme olympien. A l’inverse, les Françaises ont fait plusieurs fautes directes, des fautes qui ne pardonnent pas face à des adversaires d’un tel niveau et qui permettent aux championnes japonaises de prendre une avance de plus en plus importante. 11-3 à la pause. Fatiguées, enchaînant les fautes, les Françaises se sont finalement inclinées (21-17 / 21-9) sans avoir à rougir de leur performance.

Emilie Lefel : « On fait un bon premier set, on ne démarre pas très bien mais derrière on parvient à rattraper notre retard […] Sur le deuxième, forcément déçues car on fait un peu trop de fautes, on veut trop forcer à des moments où on aurait dû temporiser le jeu. C’est surtout ça qui fait que finalement le second set est assez sévère ».

Anne Tran : « Il faut tout le temps être prête à ce que ça revienne, être prête à chaque volant. […] C’est vrai qu’on a fait des fautes en plus, fautes qu’elles n’ont pas fait elles. »

Mais les joueuses françaises ont vraiment pris plaisir à être sur le terrain aujourd’hui, un plaisir renforcé par les applaudissements auxquels elles ont eu droit : « On prend énormément d’expérience à chaque tournoi. Chaque fois ça nous apporte quelque chose et ça nous permet d’élever notre jeu. C’était sûrement un de mes derniers IFB, donc je voulais vraiment prendre plaisir. On a eu la chance que le stade soit rempli. Ça s’est entendu et ça fait du bien. C’était quelque chose de magique, Coubertin reste magique ! » (Emilie Lefel)

Le Japon, la Corée et la Chine au top !

Certainement épuisées depuis leur match marathon d’1h30 lors du tour précédent, les Indonésiennes Polii et Rahayu ont dû rendre les armes. Elles qui avaient remporté l’édition 2017 de ces Yonex IFB ont été éliminées par la paire chinoise Liu/Xia sur le score de 21-19 / 21-12. Match très accroché aussi entre les joueuses de Taïpeï Hsu/Hu et la paire malaisienne Chow/Lee. Victoire de Hsu/Hu : 21-16 / 21-23 / 23-21. 

Qualification facile en revanche pour les Japonaises, têtes de série 2, Fukushima/Hirota, au détriment de la paire chinoise Dong/Feng (21-12 / 21-14). Les têtes de séries 4, les Chinoises Chen/Jia, passent, elles aussi, aussi facilement ce deuxième tour. Elles éliminent ainsi Vivian Hoo et Yap Cheng Wen de Malaisie sur le score net de 21-11 / 21-12.  Victoire très tranquille aussi pour les têtes de série 5, les Coréennes Lee/Shin (21-7 / 21-14) face aux Thaïlandais Kititharakul/Prajonjai.

Déception pour Selena Piek et Cheryl Seinen qui, de leur côté, ont dû reconnaître la supériorité des Coréennes Kim/Kong, tête de série 8. Elles s’inclinent en deux sets (21-10 / 21-17), bien que le second ait été très disputé.

Les Stoeva au bout du suspense

Le dernier match de la journée du tableau de double dames opposait les Bulgares Stoeva aux japonaises MATSUMOTO/TAKAHASHI, pourtant têtes de série 3 du tournoi. Les européennes offrent au public un match marathon d'1h48 pour s'offrir la victoire sur leurs adversaires 21/18 15/21 21/18. Très belle perf !

 

Retrouvez demain les quarts de finale à partir de 14h au stade Pierre de Coubertin. Le Japon va tenter d’asseoir sa suprématie sur le tableau de double dame, mais il faudra aussi compter sur les chinois et les coréens pour jouer les troubles fête.

Dès demain, suivez les rencontres sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton : FacebookTwitter   Instagram ainsi que sur l’application.

 

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto