23 au 28 octobre 2018
27 Oct 2018

Yonex IFB : Paroles de spectateurs

Depuis le début de la compétition, nous vous faisons vivre l’événement par l’intermédiaire des matchs, qui tiennent toutes leurs promesses en matière de spectacle sportif. Aujourd’hui, nous donnons la parole à ceux qui ont fait le déplacement pour en prendre plein les mirettes. Immersion dans les travées du stade Pierre de Coubertin en ce jour de demi-finales.

Ils s’appellent Alain, Marie, Véronique, Léon ou Eléonore. Tous ont pris leur billet aujourd’hui pour assister à la plus grande compétition internationale de badminton organisée sur le sol français. Ils témoignent de leur attrait pour ce tournoi de renommée mondiale :

Alain et Marie, 62 et 60 ans (Tourcoing)

« Nous pratiquons le badminton depuis près de 20 ans et nous assistons aux Yonex IFB depuis leur création en 2007. C’est un spectacle fantastique qui regroupe chaque année les meilleurs joueurs du monde, cela nous fait rêver. Venir ici nous permet d’évoluer techniquement rien qu’en regardant les champions du badminton international échanger des volants ! Nous sommes impressionnés chaque année par la vitesse de jeu proposée par les joueurs, cela va plus vite que lorsqu’on regarde ce sport à la TV. Anecdote sympa à vous faire partager : j’ai [Alain] récupéré la raquette que Peter Gade a lancé dans les tribunes lorsqu’il a remporté la compétition en 2008. Depuis, je joue avec, mais j’ai changé le cordage (rires). »

Eléonore, 20 ans (originaire de Rennes, habite à Lille)

« Je joue au Bad depuis 12 ans en compétition. J’ai un niveau régional. C’est la première année que je viens aux IFB, ça fait très longtemps que je voulais venir mais je n’ai jamais trouvé un week-end disponible. Je suis très impressionnée par l’ambiance, les jeux de lumière, la musique… on se croirait en boîte de nuit ! La concentration des joueurs sur le court m’impressionne d’autant plus que la salle est très bruyante. Je viens d’assister à un double dames marathon de près d’1h30… j’ai revu les enchaînements que l’on essaye de travailler à l’entraînement. Mon conseil à ceux qui ne connaissent pas les IFB ? Il faut absolument venir voir pour se rendre compte de la vitesse et de la précision des coups joués à Haut-Niveau. Et ça donne envie de retourner immédiatement sur les terrains ! »

Véronique (51 ans) et son papa Léon (88 ans), de Seine Saint Denis (93)

« C’est la seconde fois que nous venons ici car nous apprécions énormément le spectacle qui nous est proposé. C’est un mélange d’agilité, de variété dans les coups proposés. Je [Léon] pratique encore le tennis et je trouve le badminton intéressant car les joueurs proposent des coups dans n’importe quelle position ! Le tennis est plus académique. J’ai d’ailleurs essayé une fois le badminton, mais je n’ai pas touché un volant (rires). Pour ma part [Véronique], je trouve que les IFB proposent un véritable spectacle. Ma fille de 26 ans joue en compétition depuis longtemps et nous la suivons régulièrement en tournoi. C’est comme cela que nous avons appris à aimer ce sport, qui cumule une exigence technique… et une convivialité naturelle ! »

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto