22 au 27 octobre 2019
26 Oct 2018

QUARTS - DD : Les sœurs Stoeva parmi les grandes

Deux matchs concernant des paires européennes avaient les faveurs du public dans le tableau de double Dames cet après-midi. Et ce sont les Bulgares Stoeva qui ont fait le show en sortant les n°2 mondiales.

L’exploit de Gabriela et Stefani Stoeva !

Le 1er match concernait les sœurs Gabriela Stoeva et Stefani Stoeva (Bulgarie), 11° mondiales, opposées à la redoutable paire japonaise, Misaki Matsumoto et Ayaka Takahashi, les n°2 mondiales. Les joueuses d’Issy-les-Moulineaux sont venues à bout de leurs adversaires en jouant deux sets de très haut niveau. Elles ont imposé « de très longs rallyes à leurs adversaires ». Le match a duré 59 minutes pour 2 sets.

Cette stratégie s’est révélée payante d’entrée de jeu puisqu’elles ont remporté le 1er set, très aisément, 21-8. L’écart était très surprenant et l’on se méfiait de la réaction des joueuses japonaises. Et en effet, dès le début du 2nd set, G et S Stoeva étaient menées 5-0. Sans s’affoler face à de telles adversaires, elles n’ont rien changé à leur stratégie et sont revenues à hauteur. Ce 2nd set a alors atteint un niveau de jeu très élevé. Jusqu’à 13-13, les 2 équipes se sont tenus et le suspens était total.

C’est à ce moment qu’elles ont réussi à creuser un écart de 3 points qui sera décisif. Elles l’emportent en deux sets (21-8 / 21-15) au terme d’un véritable combat physique qu’elles ont imposé et gagné face aux numéros 2 mondiales.

Après la rencontre, elles ont exprimé leur bonheur et leur envie de savourer leur première demi-finale dans un tournoi de ce niveau, un Super 750, à Paris où elles « se sentent chez elles » ! Le soutien du public aujourd’hui a encore une fois prouvé leur popularité en France.

Les danoises Fruergaard –Thygesen fatiguées

Opposées à des joueuses indonésiennes (Greysia Polii – Apryani Rahayu) occupant un classement légèrement en dessous d’elles, Maiken Fruergaard et Sara Thygesen pouvait espérer se qualifier pour les demi-finales des Internationaux de France. Et elles ont pris un excellent départ en se détachant de quelques points dans le 1er set. Mais leurs adversaires se sont rapprochées à -1 (16-15). On sentait que la paire danoise commençait à être dominée. Les européennes réussissent malgré tout à arracher le 1er set 21-18.

La tendance s’est confirmée ensuite, car ce sont bien G.Polii et A.Rahayu qui mènent puis s’échappent pour prendre le 2nd set 21-16. Les signes de fatigue, suite à l’exploit réalisé hier mais qui leur avaient tant demandé, étaient palpables chez les danoises, qui ont fini par céder dans le 3ème 21-12.

Nouvellement associées, M.Fruergaard et S.Thygesen étaient néanmoins « satisfaites du résultat et du jeu produit qui leur donne de l’espoir pour les compétitions futures ».

Les championnes du monde en souffrance !

Rien ne laissait présager un match compliqué pour les Championnes du Monde en titre, les japonaises, Mayu Matsumoto et Wakana Nagahara, contre les coréennes du sud Ye Na Chang et Kyung Eun Jung, 21° mondiales.  Surtout après un 1er set maîtrisé 21-13 sans trop de difficultés. Mais les coréennes ont inversé la tendance pour bousculer M.Matsumoto et W.Nagahara et remporté le 2nd set 21-14. L’entame du 3° set fut la clé et après avoir beaucoup résisté, Y.E Chang et K.E Jung cédaient peu à peu du terrain et s’inclinaient 21-17 non sans avoir donné du fil à retordre à leurs adversaires.

Le match le plus long

Les coréennes So Hee Lee et Seunq Chan Shin, 8° mondiales, et les japonaises Naoko Fukuman et Kurumi Yonao, 17èmes, se sont livrées un duel indécis jusqu’au bout au cours duquel les échanges n’en terminaient pas. Malgré tout, la mieux classée des deux paires l’a emporté en trois sets très accrochés : 21-13 / 22-20 / 21-14.

Les sœurs Stoeva seront les attractions des demi-finales demain où elles affronteront d’autres spécialistes des matchs qui durent, les coréennes So Hee Lee et Seunq Chan Shin. Au vu du classement mondial, l’espoir leur est permis ! Suivez-les en direct sur L’équipe 21 et sur les réseaux sociaux de la Fédération Française de Badminton Facebook, Twitter et Instagram. 

RESULTATS DU TABLEAU
Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto