22 au 27 octobre 2019
25 Oct 2018

HUITIEMES – SH : Un duel danois au sommet

Aujourd’hui, la logique des têtes de séries a été respecté en simple Hommes. Les grandes stars du tournoi ont poursuivi leur ascension dans des matchs souvent rapides. Mais heureusement le public a pu compter sur le choc danois Gemke/Vittinghus pour faire durer le spectacle !

Duel de Danois : deux styles, deux générations

Dans le match 100% danois, on a pu voir s’affronter deux générations. Hans-Kristian Solberg Vittinghus a l’expérience. Rasmus Gemke a la fougue de la jeunesse.

Dès l’entame du match, les spectateurs ont rapidement pu prendre la mesure du duel qui allait avoir lieu. Aucun joueur ne parvient à prendre le dessus sur l’autre. Deux styles s’affrontent : la précision de Gemke face à l’explosivité et la combattivité de Vittinghus. Chacun se rend coup sur coup sans jamais parvenir à prendre de l’avance au score. Finalement le jeune Gemke profitera des quelques fautes de son homologue pour pouvoir prendre un léger avantage et emporter le premier set 21-17.

Mais Vittinghus, plus âgé certes, a l’habitude des matchs accrochés. Serein et concentré, il a défendu chaque attaque adverse, poussant son jeune rival à faire des fautes pour finalement mener à la pause. Malheureusement il n’a pas su profiter de l’avance qu’il a pu avoir. Victime d’un moment de relâchement, il verra alors son compatriote revenir à 18 partout. L’expérience lui aura été nécessaire pour pouvoir aller jusqu’au troisième set après avoir arraché le deuxième sur le score de 21-19.

Le troisième set aura été tout aussi serré. Mais finalement, la fougue et l’état de forme d’un jeune Rasmus Gemke auront raison d’un Vittinghus plus éreinté et moins régulier. Le match, après 1h26 de jeu, s’achèvera sur le score de 21-17/19-21/21-15. A la fin, c’est la jeunesse qui l’emporte sur l’expérience !

Le jeune Gemke a reconnu l’intensité de ce match marathon : « C’était difficile aujourd’hui. Je suis à bout de force. J’étais été très nerveux, c’est toujours difficile de jouer contre un autre danois. Là honnêtement j’ai besoin de me détendre, manger, profiter d’un massage et me reposer pour être en forme demain ! »

Chen Long en forme olympique

Le match attendu en simple homme aujourd’hui, à en voir le nombre d’applaudissements dans la salle, était certainement celui entre le champion olympique chinois Chen Long et le grand Danois Jan O Jorgensen.

Le premier, tombeur de Brice Leverdez la veille, a débuté son match sur les chapeaux de roues. Dépassé par la vitesse de jeu, le Danois n’a pu que s’incliner dans le premier set (21-10). Encouragé par le public, clairement du côté du joueur européen, Jan O Jorgensen se devait de réagir. Mais comment trouver une solution face à un Chen Long des grands jours ? Jorgensen, obligé de forcer son jeu, commence alors à faire des fautes, à perdre son calme habituel, et à voir les points lui échapper. Son adversaire, lui, a rendu une copie parfaite : un jeu varié et propre. Avec patience et minutie, le champion olympique s’est rapproché peu à peu des quarts de finale. Malgré un sursaut d’orgueil en fin de deuxième set, Jan O Jorgensen n’a rien pu faire et doit s’incliner face à un solide Chen Long. Score final : 21-10/21-14.

Le champion olympique va maintenant pouvoir se reposer pour aborder les quarts de finale de demain dans une forme optimale : « Je suis très heureux de ma performance aujourd’hui. J’ai déjà rencontré Jorgensen plusieurs fois auparavant. Je ne connais pas encore mon adversaire donc pour le moment je vais en profiter pour me reposer. »

C’est donc terminé pour le viking Jorgensen. C’est fini également pour Rajiv Ouseph, battu sévèrement par le Thaïlandais Kantaphon Wangcharoen (21-7/21-15).

Promenade de santé pour les têtes de séries

Dans l’affrontement 100% japonais entre la star Momota et son compatriote Sakaï, c’est le n°1 mondial qui s’est imposé sans trop forcer sur le score de 21-17/21-17. Il est donc désormais le dernier japonais encore en course en simple hommes, suite à la défaite de Kenta Nishimoto face au Coréen Son Wan Ho, tête de série 7 (21-14/21-18).

Pour Shi Yuqi, tête de série 2, ce fut une victoire express en deux sets (21-7/21-10) face au joueur de Hong-Kong Ng Ka Long Angus.

Le tenant du titre, l’Indien Srikanth Kidambi, lui s’est fait peur mais se qualifie aussi pour les quarts de finale en battant le Coréen Lee Dong Keun en trois sets, après avoir perdu le premier. Score final : 12-21/21-16/21-18. Ça passe également pour Jonathan Christie, dernier Indonésien encore en course, face à l’Indien Praneeth (21-16/21-14).

Les quarts de finale à venir promettent de beaux matchs avec notamment l’affrontement entre Srikanth Kidambi, le tenant du titre, et l’homme à abattre du moment, le champion du monde Kento Momota.

RESULTATS DU TABLEAU
Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto