22 au 27 octobre 2019
25 Oct 2018

HUITIEMES – DD : Une journée pleine de surprises

Que de surprises en ce jour de huitièmes de finale pour les paires de double dames. Entre l’exploit danois de Sara Thygesen et Maiken Fruergaard face aux têtes de série 6 et l’élimination inattendue des n°1 mondiales, ce fut une journée riche en rebondissements. Les sœurs Stoeva, de leur côté, assurent leur place en quart de finale.

Les N°1 mondiales out !

Mais qu’est-il donc arrivé aux n°1 mondiales ? Les Japonaises Fukushima/Hirota, têtes de série 1 du tournoi, ont dû batailler pendant près de 1h30 face à la paire coréenne Chang/Jung avant de s’incliner en trois sets. Après avoir concédé le premier set 21-12, les Japonaises ont dû renforcer leurs attaques pour remporter le deuxième set (21-17) mais, chose inhabituelle, elles ont par la suite enchaîné les fautes directes. Les Coréennes, profitant de ce relâchement, en ont profité pour prendre le large et finalement l’emporter (21-12/17-21/21-17). C’était un jour sans pour les Japonaises !

Impossible n’est pas danois

Les joueuses danoises Sara Thygesen et Maiken Fruergaard n’ont pas eu la tâche facile pour ces huitièmes de finale en tombant sur les têtes de série 6, les Japonaises Shiho Tanaka et Koharu Yonemoto. Les représentantes du Japon, nation dominante du tableau (présent dans cinq des huit matchs), ont peut-être été trop sûres d’elles. Devant d’un point à la pause, elles se feront finalement dépasser par des Danoises survoltées qui auront besoin de 4 volants de set et d’un arbitrage vidéo pour conclure le set in-extremis (21-19 pour la paire danoise).

Galvanisées par le gain du premier set, les Danoises font la course en tête pour finalement mener 11-8 à la pause. Tout comme dans le premier set, elles auront besoin de trois volants de match pour pouvoir finalement sortir vainqueurs de ce duel de longue haleine (21-19/21-19).

Encore surprises d’avoir réussi l’exploit d’éliminer les têtes de série 6, elles sont revenues sur cette victoire : « On a mal commencé mais finalement on a réussi à s’en sortir. On avait une stratégie : varier les coups offensifs et la vitesse de jeu, » a confié Sara Thygesen. « On a essayé de faire de longs échanges sans trop se fatiguer. Nous sommes super contentes d’avoir réussi à passer ce tour. C’est vraiment incroyable ! » a achevé Maiken Fruergaard.

Les sœurs Stoeva tout en maîtrise

Les plus françaises des joueuses bulgares, ce sont bien les sœurs Stoeva. Opposées aux Indonésiennes Istarani/Pradipta, elles avaient toutes leurs chances car bien mieux classées que leurs adversaires.

Dès le début du match, le public a pu constater la domination bulgare sur le terrain. Plus agressives, plus coordonnées et plus précises, la paire Stoeva/Stoeva n’a fait qu’une bouchée des pauvres Indonésiennes dans le premier set (21-17). L’entame du deuxième a été plus difficile. Longtemps menées au score, les Bulgares ont dû redoubler d’efforts pour parvenir à égaliser à 15 partout. Elles ont fait preuve d’une grande sérénité, même menées au score. Galvanisées par les encouragements de la salle, les deux sœurs sont parvenues à trouver la faille indonésienne et à s’imposer sur le même score.

Soulagée de leur qualification en quarts, les deux sœurs ont tenu à souligner le plaisir qu’elles ont eu à jouer face au public français. « C’est incroyable de voir autant de personnes qui viennent regarder du badminton. C’est vraiment super de voir qu’ils sont là pour nous voir et nous encourager. C’est un sentiment génial ! » a dit Stefani Stoeva avant d’ajouter : « Nous sommes vraiment contentes de cette performance. C’est la deuxième fois que nous atteignons les quarts de finale. Et j’espère que ça ne s’arrêtera pas là ». Concernant la suite de la compétition, Gabrielle n’a pas masqué son objectif : les demi-finales ! « Nous allons nous concentrer pour chaque match. Nous verrons ce qu’il en sera demain, mais nous allons essayer de jouer demain de la même manière qu’aujourd’hui, de mettre en place notre jeu. Mais nous allons tout faire pour atteindre les demi-finales. » a-t-elle annoncé.

Du côté des autres matchs, on peut relever la large victoire des Japonaises Mayu Matsumoto et Wakana Nagahara, têtes de série 5, au détriment des représentantes de la Turquie Ercetin/Inci (21-8/21-7). Cela passe également pour les Indonésiennes Polii/Rahayu face aux représentantes indiennes Jakkampudi/Ram (21-15/21-13).

C’est terminé en revanche pour la paire de Taïpeï Hsu/Wu face aux Japonaises Fukuman/Yonao après une défaite nette : 21-10/21-16. Défaite également des Russes Bolotova/Davletova face aux Coréennes Lee/Shin, têtes de série 7, sur le score de 21-16/ 21-15.

Pour les plus nocturnes, il fallait rester jusqu'à minuit pour assister au match rallye entre les joueuses japonaises, têtes de série 2, Matsutomo/Takahashi et les Chinoises Li/Zheng. Le match le plus long de la journée et surtout de la soirée a vu les Japonaises s'imposer au bout d'1h28 de jeu sur le score de 23-25/21-17/21-15. Pourtant favorites, les joueuses du pays du soleil levant ont pourtant du batailler ferme pour accéder aux quarts de finale.

Dès demain retrouvez les joueuses en quarts de finale avec notamment les deux paires européennes encore en course qu’il faudra suivre avec attention.

RESULTATS DU TABLEAU
Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto