23 au 28 octobre 2018
29 Oct 2017

Finale - DX : Natsir et Ahmad font encore tomber Zheng et Chen !

Cette finale du double mixte avait une saveur particulière. Une saveur d’adieu à la paire de mixte numéro 1 mondial depuis début 2017. En effet, les vice-champions du monde font partie du grand remue-ménage orchestré par la CBA. L’idée étant que Cheng Qingchen numéro 1 mondiale en double et en mixte se consacre uniquement au double dames. Zheng serait lui désormais associé à Huang Yaqiong, gagnante du All England 2017.

En face d’eux se dressaient Tontowi Ahmad et Liliyana Natsir, 3èmes mondiaux et surtout récents champions du monde à Glasgow en battant Zheng et Chen en finale. Le match du jour avait donc un parfum de revanche pour le mixte chinois. Nous ne pouvions donc pas rêver mieux pour une finale à Paris. A la confrontation directe, ce sont les Indonésiens qui ont l’avantage 2-1, surtout que la dernière victoire des Chinois remonte à 2014 à l’Open de Chine. Le grand nombre de matchs en 3 sets dans le tableau de mixte jusqu'ici, dû au niveau très resserré entre les paires, ne pouvait nous annoncer qu’une finale remplie d’émotions et de suspens.

Un premier set de très haut niveau…

Les amateurs de retournement de situation et de beau jeu ont largement été servis dans ce premier set. Les Chinois ont d’abord mené largement 9-3, puis ont vu les Indonésiens revenir à 9-9. A la pause à 11, ce sont les vice-champions du monde qui ont tourné en tête 11-9. Mais le début de la deuxième partie du premier set était Indonésien. Ils sont en effet allés jusqu’à mener 17-14. Mais c’était sans compter le mental des chinois qui leur ont permis de recoller. On notera au passage que la palme du plus beau point revenant à celui qui a permis aux Chinois de revenir à 17-17, avec une successions de smashs, de duels au filets, de bandes et de défenses plus incroyables les unes que les autres. A partir de là, ils ne se sont plus lâchés, enchaînant les égalités 18-18, 19-19, 20-20. Mais à 21-20 pour l’Indonésie, Chen est parti trop tôt de ses appuis en retour de service, offrant le premier set aux champions de monde 22-20.

… et un deuxième plus poussif

La Chinoise n’a d’ailleurs pas réglé tout de suite la mire en service, se faisant reprendre notamment d’entrée de deuxième set par la juge de service pour une tête de raquette trop haute. Le deuxième set a démarré comme la fin du premier avec de nombreuses égalités 3-3, 6-6, 9-9, 12-12, 14-14 ou bien encore 15-15. L’intensité avait cependant un peu baissé par rapport au premier set.  Elle a repris à 15-15, avec des points plus longs et plus accrochés. Et ce sont les champions du monde qui en ont profité, marquant 6 points d’affilé pour remporter le tournoi 22-20 21-15.

Depuis les Championnats du monde, tout leur souri

La joie était forcément de mise en zone mixte mais les vainqueurs du tournoi ont été assez sobres : « Nous avons joué très calmement, nous ne nous sommes pas posé de questions, nous avons juste fait ce que nous devions faire. Nous étions vraiment en confiance aujourd’hui. »

Ils ont en tout cas apprécié l’accueil qui leur a été réservé par le public parisien : « Nous aimons beaucoup jouer ici à Paris, car le public y est vraiment incroyable. La salle aussi est vraiment parfaite, nous profitons de chaque match. »

Enfin, ils ont souligné à quel point tout allait bien depuis leur titre mondial : « Nous avons joué 6 fois des demi-finales en SuperSeries cette année sans gagner. Mais depuis nos victoires à l’Open d’Irlande et aux Championnats du monde, la balance a penché de l’autre côté. Cette victoire en est encore la preuve. »

Liliyana Natsir s’offre donc après 2009 (avec Nova Widianto) et 2014 (avec Ahmad), un 3ème sacre en mixte aux Yonex Internationaux de France de Badminton. Son partenaire s’offre lui un deuxième titre après celui obtenu avec Natsir en 2014. Ils sont donc bien les nouveaux rois de la discipline.

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto