23 au 28 octobre 2018
29 Oct 2017

Finale - DH : Lee/Lee privent Boe/Mogensen d’un 4ème sacre

Quoi de mieux pour finir une semaine remplie d’émotions, de beau jeu, de grand badminton, d’applaudissements à la fin de points magistraux, qu’une finale de double hommes. Le public ne s’y trompe pas, les demi-finales de la veille entre Boe/Mogensen et HE Jiting/TAN Qiang et entre LIU Cheng/ZHANG Nan et LEE Jhe-Huei /LEE Yang ont largement gagné à l’applaudimètre devant les autres rencontres.

La finale opposait donc les Danois Boe/Mogensen aux Coréens Lee et Lee. Les Danois 2èmes mondiaux et triple vainqueurs des Yonex Internationaux de France de Badminton (2010, 2014, 2016) et assurés d’avoir le soutien du public faisaient figure de favoris. Face à eux, Lee et Lee, 8èmes mondiaux, sortaient d’un match des plus serrés en demi-finale (19-21 21-13 21-19) face aux Chinois LIU Cheng/Zhang Nan têtes de série numéro 5. Au nombre de confrontations directes, c’est l’égalité parfaite 1-1.

Les Lee plus propres techniquement

La fin du simple dames, remporté par Tai Tzu Ying avait déjà bien chauffé la salle. D’où l’explosion de joie du public lorsqu’ils ont vu rentrer leurs protégés : Mathias Boe et Carsten Mogensen.

Le match a cependant débuté sur un faux rythme, les deux paires accumulant les fautes directes. Il n’était donc pas illogique de les retrouver à 11-10 en faveur des Coréens à la pause du premier set. La suite du set allant en s’améliorant au niveau de la qualité de jeu, ce sont les Lee qui ont tiré l’avantage de la situation, s’offrant 3 volants de set à 20-17. Il leur en fallu 2 pour pouvoir arracher le premier set 21-19.

 

Le deuxième set est parti sur les mêmes bases que le premier, c’est-à-dire avec beaucoup de fautes directes en longueur, sur des lifts ou sur des défenses longues. Une fois de plus, il était donc logique de retrouver les deux paires au coude à coude à la mi-set, 11-10 pour les Danois. Et comme au premier set, le niveau de jeu s’est élevé dans la deuxième partie du set. Menés 17-14, on croyait les Danois perdus. Mais ils ont su revenir à 17-17. Puis, les égalités se sont enchainées : 17-17, 18-18, 19-19, 20-20, 21-21. Mais ce sont bien les Lee, plus solides sur l’ensemble du match qui se sont imposé 23-21.

« Moins difficile» qu’en demi pour les Lee

Passés si proches d’un 3ème set, les Danois étaient forcément déçus : « Nous sommes absolument mécontents car nous avons « juste » perdu. Aujourd’hui nous avons vraiment mal joué. Nous avons joué trop lentement. Ça s’est joué à des détails, peut-être qu’avec un peu plus de chance, nous aurions pris l’avantage. Après nous donnons aussi du crédit à Lee et Lee qui ont très bien joué. Ils ont été chanceux sur les points cruciaux. Mais le sentiment dominant est surtout de la déception. ».

 

C’était bien évidemment, le sentiment opposé qui régnait chez les joueurs de Taipei: « Ce match était bizarrement moins difficile que le match précédent. Ça n’a commencé à être dur qu’à partir de la deuxième moitié du deuxième set. Nous avons bien regardé les matchs des Danois hier avec notre coach, et cela nous a permis d’élaborer une stratégie qui s’est avérée gagnante. C’est la première fois que nous gagnons un Superseries ensemble, donc la joie est réellement immense. »

 

Ils s’offrent donc leur premier titre à Paris devant les tenants du titre et clôturent donc ainsi l’édition 2017 des Yonex Internationaux de France de Badminton. Au bilan des médailles, c’est l’Indonésie et la Chine Taipei qui sont les grands gagnants avec 2 titres chacun. Les Chinois qui avaient presque tout raflé l’année dernière rentrent bredouilles.  

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto