23 au 28 octobre 2018
28 Oct 2017

Demi-finales - DX : Chen/Zheng sauvent la Chine

Il y a eu foule en cette journée ensoleillée à Coubertin pour venir encourager les joueurs encore en lice lors de ces 1/2 finales, ce qui promettait un spectacle mémorable.

Ahmad et Natsir impériaux

Et c'est par un formidable match de Double Mixte que les demi-finales ont été ouvertes. Les têtes de série 4, les Indonésiens Tontowi Ahmad et Liliyana Natsir, ont affronté les Chinois Zhang et Li.

Le match a débuté sur les chapeaux de roues, aucune des deux paires ne voulant laisser de l'avance à l'autre. Si bien qu'à la pause les Indonésiens n'ont mené que d'un point. Par la suite, les joueurs ont pris tour à tour l'avantage sans jamais parvenir à distancer l'adversaire. Il a suffit d'un court relâchement des Chinois dans le money time pour finalement permettre aux Indonésiens de remporter ce premier set (21-18).

Zhang et Li, perturbés par la perte de ce premier set, ont voulu accéler le jeu afin de pouvoir prendre de l'avance. Mais en manque de précision, ils ont enchaîné les fautes, permettant alors aux Indonésiens de mener largement au score. Mis en confiance, Ahmad et Natsir ont ainsi pû jouer sereinement. Les Chinois, complètement perdus, ont alors vu leur place en finale s'envoler sous leurs yeux. Victoire des Indonésiens sur le score sans appel de 21-18 21-8.

Les Danois vaincus ont néanmoins tiré des enseignements de cette édition 2017 des Yonex IFB : "On a essayé de jouer au mieux, et parfois ça a marché. Mais nous étions sous pression dès que nos coups n'étaient pas parfaits. C'est ce qui fait qu'ils sont n°1 mondiaux et pas nous" (Pedersen).

Chen et Jia sauvent la Chine du zéro pointé

Les numéros 1 mondiaux Zheng Siwei et Chen Qingchen ont eu chaud à Coubertin ce soir !Ils faisaient face à la paire danoise Pedersen/Christiansen, qui avait la faveur du public parisien. 

Dans le premier set, les Danois d'abord en difficultés ont fini par remonter puis par mener au score d'un tout petit point à la pause. Mais la Chine ne s'est pas laissée faire. Cheng, survoltée, n'a rien laissé passer au filet. Cependant impossible n'est pas danois ! Les joueurs européens, à force d'acharnement et grâce à quelques bandes bien utilisées, sont  parvenus à revenir au score. Ils ont même réussi à sauver un volant de set grâce à un challenge demandé au bon moment. Deux fautes directes danoises ont néanmoins fini par offrir ce premier set à la paire asiatique. Le deuxième set est parti en trombe. La tension des joueurs a été palpable et visible, Christiansen et Zheng ont même eu un léger accrochage concernant une faute au filet de la part du joueur chinois.

Les Danois, supportés par le public euphorique de Coubertin, ont redoublé d'intensité pour montrer leur détermination aux Chinois. Cela s'est avéré efficace puisqu'ils ont mené à la pause (11-6). Les échanges se sont enchaînés, toujours plus spectaculaires les uns que les autres avant de finalement offrir à l'assistance le privilège d'assister à un troisième set. En effet le deuxième set a pû être remporté 21-17 par les Danois.

Dans ce troisième set les joueurs se sont battus avec acharnement, mais les Chinois, moins fatigués et plus précis que leurs adversaires, ont finalement réussi à l'emporter, non sans mal. Ils se qualifient donc pour cette finale des Yonex IFB sur le score de 22-20 17-21 21-15. ils sauvent par la même leur nation d'un désastre ici à Coubertin : après avior remporté 4 des 5 finales l'an dernier, ils ne seront présents que dans une finale cette année

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto