23 au 28 octobre 2018
28 Oct 2017

Demi-finales - DH : le festival Boe et Mogensen

Coubertin a fait le plein aujourd'hui pour cette journée de demi-finale. Les spectateurs ont été plus de 3000 à assister aux échanges spectaculaires des dernières paires encore en course. Dans le tableau de double homme, le clan chinois a eu deux occasions de remporter une place en finale. Mais pour cela il fallait affronter la paire Lee/Lee de Taïpei mais aussi les célèbres Danois Boe et Mogensen, chouchoux du public parisien.

Les Lee au bout du suspense

Mais c'est d'abord face à la paire de Taïpei que la Chine a eu affaire. Liu Cheng et Zhang Nan sont arrivés favoris dans les pronostics. Zhang Nan, dont c'était la deuxième demi-finale (battu auparavant en mixte) aujourd'hui, avait à coeur de bien faire.

Mais le match a plutôt mal débuté pour la paire chinoise. Dépassés par la vitesse de jeu de leurs adversaires, ils ont commencé le premier set avec plusieurs points de retard. Pourtant la paire Lee/Lee, trop confiante, n'a pas réussi à concrétiser cette avance. Ils ont été rattrapés à la pause à 11 pour finalement ne mener que d'un seul point. Galvanisés par leur remontée, les Chinois ont poursuivi sur leur lancée et ont mis davantage d'agressivité dans leurs attaques, notamment au filet, pour finalement reprendre un léger avantage. Les deux paires ont été au coude à coude pendant longtemps. La tension a été palpable, les joueurs allant souvent s'entretenir avec l'arbitre. A 19 égal, qui aurait pû donner un pronostic ? Ce sont finalement Zhang et Liu qui ont bénéficié du gain du premier set, grâce à deux smashs bien placés (21-19). La réponse des Lee a été cinglante ! Déterminés dans leur quête de finale, ils ont poussé les Chinois à la faute par un jeu agressif et fulgurant, gratifiant les spectateurs d'un troisième set. Deuxième set remporté 21-13 par Lee/Lee.

Le troisième set a été à l'image du premier : imprevisible et spectaculaire. Aucun des joueurs ne souhaitant la défaite, il aura fallu attendre jusqu'au dernier moment pour connaître l'issue de ce duel. Les Lee se sont finalement qualifiés au bout du suspens sur le score très serré de : 19-21 21-13 21-19.

Les joueurs, encore peu connus du public français, n'ont pas manqué de manifesté leur enthousiasme : "Nous sommes très contents d'atteindre pour la première fois une grosse finale comme celle-ci donc demain nous allons faire de notre mieux. Nous verrons bien, nous allons donner le meilleur de nous".

Les Danois assurent le spectacle

Sur le terrain voisin s'est joué l'autre demi-finale de ce double homme : l'affrontement entre la paire chinoise He/Tan et les coqueluches du public, les Danois Mathias Boe et Carsten Mogensen. Et quel affrontement !

Les joueurs se sont rendus coup pour coup, assurant un véritable spectacle au public de Coubertin. Les échanges, rapides, directs et imprévisibles, ont finalement tourné en faveur des Danois (21-18), bien que les Chinois aient été loins de faire pâles figures, restant toujours proches dans le score. Et cela n'a pas faibli dans le deuxième set ! Les joueurs ont même redoublé d'intensité au point d'en casser leurs raquettes. Jamais le double homme n'aura été aussi intense. Chaque paire a pris l'avantage tour à tour sans parvenir à distancer les adversaires pour autant. Ce sont finalement les Danois qui ont réussi à se montrer plus percutants dans le money-time pour l'emporter de justesse. Score final : 21-18 21-19.

Dès la fin du match, Mathias Boe n'a pas manqué de remercier le public pour tout le soutien apporté : "On adore la France et Paris. Nous sommes tellement heureux de jouer ici. L'ambiance est fantastique. La France est une nation qui aime vraiment le sport".

Quant à la finale de demain, les joueurs ont semblé prudents, ne voulant pas parler de victoire trop vite : "C'est notre deuxième gros tournoi en deux semaines donc nous sommes un peu fatigués mais nous allons continuer d'avancer ensemble sans relâcher le rythme".

Crédit : ON L’Agence | Mentions légales | Crédit Photo : ©FFBaD / BadmintonPhoto